Cadre de référence

Cadre de référence international des pratiques professionnelles-CRIPP

Le CRIPP édité le 1er Janvier 2009 et mis à jour en 2013 est le cadre conceptuel, qui regroupe l’ensemble des dispositions obligatoires et fortement recommandées, édictées par l’IIA global. Ce cadre de référence est aussi une composante essentielle du CBOK qui constitue le corps de connaissance commun prescrit par l’IIA pour guider les auditeurs internes dans l’exercice de leur fonction et les renseigner sur l’évolution de la profession et de ses pratiques sur le plan international.

Le CRIPP est constamment remis à jour via un processus de revue dynamique par apport de précisions nouvelles via des publications fortement recommandées qui complètent et précisent les normes, soit si nécessaire, un ajustement ou modification des normes au moins tous les trois ans.

Le CRIPP comporte La définition de l’audit interne, Le code de déontologie, Les Normes professionnelles de l’audit interne aussi que les prises de position, les modalités pratiques d’application et les guides pratiques.

Cliquer ici pour accéder/télécharger le CRIPP

Les composantes de l’IPPF se regroupent en deux catégories :

Catégorie 1: Obligatoire

Définition de l’audit interne

Code de déontologie 

Normes professionnelles de l’audit interne

Catégorie 2 : Recommandé fortement

Prises de Position

Les prises de position commentent les rôles et les responsabilités de l’audit interne au sein du gouvernement d’entreprise, de la gestion des risques et du contrôle. Jusqu’ à ce jour, l’IIA a publié trois prises de position.

Modalités pratiques d’application 

Les MPA énoncent les meilleures pratiques pour mettre en application la définition de l’audit interne, le code de déontologie et les Normes professionnelles.

Guides Pratiques

Les guides pratiques enveloppent les principes, outils et méthodologie d’audit applicable à des domaines spécifiques.

Pourquoi la Conformité au CRIPP est si importante?

Le respect du CRIPP renforce la capacité de l’audit interne à fournir ses services, ce qui aide l’organisation à améliorer sa gouvernance, à gérer les
risques et à mettre en œuvre des dispositifs de contrôle pour atteindre plus efficacement ses objectifs. Les auditeurs internes, les comités d’audit, le management, le Conseil, les actionnaires et les régulateurs en sont bénéficiaires.

L’audit interne devrait fonctionner avec le plus haut niveau de compétences
déontologiques et professionnelles afin d’assurer la cohérence et l’exactitude de l’assurance qu’il fournit.
Tout professionnel de l’audit interne et chaque fonction d’audit interne devraient suivre et respecter le Cadre de référence international des
pratiques professionnelles (CRIPP) de l’IIA.
L’audit interne devrait fonctionner dans le cadre d’une charte qui adopte le
CRIPP, et les parties prenantes ne devraient ni attendre ni accepter rien de moins.
Les parties prenantes devraient exiger que l’audit interne maintienne un programme d’assurance et d’amélioration qualité et demander des revues
périodiques et externes de ce programme.

Les parties prenantes doivent comprendre la situation de l’audit interne
dans l’organisation et exiger le plus haut niveau de performance professionnelle et déontologique.

La conformité, pour qui et pourquoi

Chaque professionnel de l’audit interne et toute fonction d’audit interne se
doivent de respecter les composantes obligatoires du CRIPP. En tant qu’ensemble d’exigences, fondées sur des principes, pour la pratique et l’évaluation de l’audit interne applicables à l’échelle internationale, les Normes sont essentielles au succès de ses missions.
La conformité est obligatoire pour :

  • les membres de l’IIA ;
  • les auditeurs internes certifiés (titulaires du CIA – certified internal auditor) ;
  • les professionnels exerçant dans des pays qui requièrent le respect des
    Normes de l’IIA.

Consulter ici le Point de vue de l’IIA.

Respecter le CRIPP est essentiel pour fournir une véritable assurance